Gestion des déchets électroniques dans les pays en développement

De graves problèmes de santé et d’environnement et un gaspillage de ressources

Les déchets électroniques ont un taux de croissance important et sont générés à hauteur de 50 millions de tonnes annuellement au niveau mondial. Si ces déchets sont essentiellement composés de matériaux de valeur, ils contiennent également une petite quantité de produits toxiques qui demandent d’être traités correctement. C’est ainsi que d’importantes filières de recyclage informel se sont développées permettant à des millions de personnes parmi les plus pauvres de la planète de gagner leur vie. Toutefois, ce secteur informel valorise les matériaux qu’il récupère par des pratiques de recyclage rudimentaires et inefficaces, générant un important impact de santé publique et sur l’environnement.

Transformer les problèmes en opportunités

La mise en place d’une filière permettant de gérer ces déchets de manière appropriée nécessite de créer les conditions cadres afin de lier le secteur informel existant aux infrastructures industrielles adéquates. Les niveaux d’intervention suivants sont en général nécessaires :

  • définir le cadre légal approprié
  • élaborer le modèle économique adapté
  • implanter des technologies adaptées à chaque étape du processus

Comprendre comment ces aspects s’intègrent dans le contexte socio-économique local permet de trouver les solutions transformant ce qui apparaît comme un problème en opportunité pour tous les acteurs de la filière. Ainsi, lors de projets récemment menés en Inde :

  • des communautés de recycleurs informels ont obtenu les autorisations de l’Etat, leur permettant de participer légalement à une filière organisée
  • les recycleurs informels gagnent ainsi en statut social et peuvent désormais traiter légalement avec le secteur formel. Les collecteurs informels ont par conséquent accès à des volumes plus élevés auprès des générateurs de déchets
  • les déchets collectés sont démontés manuellement avant d’être transmis à des structures industrielles permettant le recyclage adéquat
  • les quantités ainsi traitées peuvent être déclarées à l’administration et comptabilisées sous la législation en place
  • l’impact environnemental résultant de pratiques rudimentaires a complètement disparu

Des résultats qui génèrent l’intérêt en amont de la chaîne de valeur

Ces actions concrètes soulèvent un intérêt croissant de la part des grands producteurs de matériel électronique  dans le cadre de leurs actions de Responsabilité Etendue du Producteur (REP) et pour assurer leur conformité aux cadres légaux national et international.

Pour aller plus loin

Plateforme du programme suisse « partenariat global du savoir sur le recyclage des déchets électroniques

« Solving the e-Waste Problem », plateforme du PNUE

La section de la convention de Bâle sur les déchets électroniques

SRI – Sustainable Recycling Industries


Retour à la liste