La presse agricole romande relève la pertinence d’une démarche participative qui fédère les agriculteurs et les acteurs de l’espace rural vers des projets concrets

Publications
17 octobre 2018
Depuis décembre 2017, deux programmes de développements des espaces ruraux (PDER) menés par Aigle Région et l’ARCAM ont réuni des exploitants agricoles, des élus communaux et des représentants des services cantonaux autour d’une dizaine d’ateliers participatifs. Quatre étapes de travail : un état des lieux SWOT, une stratégie pour l’avenir, une priorisation multi-acteurs  puis l’élaboration de projets à concrétiser. On parle de valorisation des produits régionaux, de circuits agrotouristiques ou d’irrigation en réponse aux changements climatiques.
 
Sofies accompagne ces projets sur mandat des deux régions, de la Direction générale de l’agriculture, de la viticulture et des affaires vétérinaires (DGAV) et de l’Office fédéral de l’Agriculture (OFAG).
 
Un article paru le 12 octobre 2018 dans le journal AgriHebdo relève la plus-value de cette démarche pour concrétiser des projets locaux. En voici quelques extraits :
 
«Les ateliers m’ont encouragé à aller rapidement de l’avant car j’ai senti qu’il y avait de l’intérêt. Ils m’ont aussi donné les clés nécessaires pour notamment trouver des financements», Olivier Pioux, gérant du Centre collecteur d’Aubonne et patron du Moulin de La Vaux.
 
Un PDER peut être initié à n’importe quel moment, mais il doit venir des gens du terrain et concerner un périmètre précis, afin de «trouver des filières innovantes et avec de la valeur ajoutée», Elodie Barras, cheffe de projet à Aigle Région.
 
«Il y a eu une vraie prise de conscience des potentiels de la région, particulièrement des partenaires, telles les communes ou nous, l’ARCAM. Je suis très positif et enthousiaste pour l’avenir.» Oscar Cherbuin, directeur de l’ARCAM

Retour à la liste