Les 10 ans de Sofies – 10/10: Suren Erkman, Sofies

Témoignages
11 octobre 2018

Au cours de ses dix premières années, SOFIES a vécu avec ses nombreux partenaires une magnifique aventure humaine et professionnelle. Cette aventure est loin d’être terminée. Elle ne fait même que débuter, vu l’ampleur du défi à relever : contribuer à faire évoluer le système économique, à l’échelle locale comme au plan global, pour le rendre compatible avec le fonctionnement pérenne de la Biosphère, et par là-même favorable à la poursuite du développement humain sur Terre (et peut-être au-delà…).

Néanmoins, au fur et à mesure que le développement durable se diffuse et s’officialise, notamment avec le processus planétaire des Objectifs de développement durable de l’ONU, la période des pionniers touche progressivement à sa fin. Il en résulte de nouvelles opportunités et de nouveaux défis pour tous les acteurs engagés dans le développement durable, auxquels SOFIES entend bien contribuer au cours des années à venir.

L’exemple de l’économie circulaire illustre bien cette évolution. L’économie circulaire incarne aujourd’hui un narratif très inspirant, capable de mobiliser de nombreux acteurs économiques et politiques. Pourtant, il convient de ne pas prendre au pied de la lettre cette métaphore du cercle, malgré sa puissance évocatrice et esthétique. Car les lois de la physique demeurent, en particulier l’implacable seconde loi de la thermodynamique (l’entropie), qui rend impossible des procédés industriels (en l’occurrence de recyclage) totalement efficaces.

Certes, il est possible, et même indispensable et urgent, de s’orienter vers une économie «quasiment cyclique», un système socio-économique beaucoup plus sobre et intelligent dans son utilisation des ressources qu’il ne l’est aujourd’hui. Sans perdre de vue, naturellement, que l’utilisation «circulaire» des ressources ne constitue qu’une composante, nécessaire mais pas suffisante, d’une économie durable et inclusive, en parallèle à la diminution de la toxicité, la dématérialisation, la décarbonisation, la viabilité économique et l’équité sociale.

La réalisation concrète à grande échelle de ce processus exige plus que de séduisantes métaphores. La métamorphose du système économique nécessite de nombreuses compétences pointues et spécifiques (méthodologies d’analyse des impacts, stratégies d’optimisation des ressources, nouveaux modèles d’affaires, etc.). Ces compétences, que SOFIES intègre dans des projets complexes, s’avèrent plus que jamais nécessaires pour accompagner les différents acteurs sociaux, économiques et politiques dans la mise en œuvre du développement durable.

C’est dans cet esprit que SOFIES entend poursuivre l’aventure au cours des années à venir, en étroite collaboration avec ses clients et partenaires.

 

Dr. Suren Erkman, Président de Sofies International


Retour à la liste